BARRETO A., Toulouse, Editions Dangles, 2012, 374p.

Adalberto de Paula Barreto est professeur de santé communautaire à la faculté de médecine de l’Université de Ceara au Brésil. Il est l'initiateur d’une méthode thérapeutique en santé mentale basée sur le collectif : la thérapie communautaire systémique et intégrative (TCSI). Il expose dans un ouvrage paru en français en 2012 les fondements et les balises d’une pratique qui vient répondre aux besoins des personnes vivant dans les favelas et en souffrance psychologique.

Un carrefour entre deux mondes

Le livre s’ouvre sur le parcours de l’auteur, un parcours imprégné de deux univers apparemment antagonistes et dont la co-existence fait l’une des caractéristiques du Brésil : un monde magico-religieux comportant entre autres un arsenal thérapeutique spécifique (rituels, incantations, modes de guérison par les plantes…) et un monde marqué par la rationnalité scientifique (médecine conventionnelle). La TCSI repose justement sur une volonté de ne pas exclure la culture populaire et de conjuguer référentiel identitaire et réalité matérielle. Dans l’absolu, elle s’oppose à une vision totalitaire et à ce que l’auteur appelle les sauveurs de l’humanité.

Les principes de base

La TCSI qui s’appuie sur des axes théoriques tels que la pensée systémique, la pédagogie dialogique et conscientisante de Paulo Freire, la résilience de Boris Cyrulnik, la promotion de la santé… est un espace de promotion de rencontres ayant pour but d’élargir les perceptions des problèmes (mentaux, familiaux, matériels…) et des possibilités pour les résoudre. Elle se réalise en groupe, avec des personnes qui vivent dans un contexte de désagrégation sociale et repose sur les ressources et compétences de ces personnes mêmes.

Les étapes d’une séance

Une séance type est marquée par une série de séquences. Elle est animée par un thérapeute, bénévole, qui aura été choisi par la communauté et qui suivra une formation. Son rôle est d’aider les participants à verbaliser sensations et pensées. Il est soutenu par un cothérapeute qui contribue à créer un climat de groupe, convivial et respectueux. Le groupe choisit à partir des problématiques évoquées en son sein une situation-problème amenée par un des participants (stress et émotions négatives, conflits dans les relations familiales, alcool/drogues…). Cette situation sera d’abord contextualisée (à travers les questions des membres du groupe) avant un partage de vécus semblables dans lequel des pistes de solution (action sur les déterminants du problème) pourront se profiler. 

La thérapie communautaire au Brésil : un réseau important

La thérapie communautaire au Brésil est un mouvement d’ampleur. Il existe quelque 36 pôles de formation qui ont déjà pu former 12.500 thérapeutes ayant à travers le pays accueilli plus de 8 millions de personnes. Ces groupes de paroles ont des effet en termes de renforcement des liens et de l’estime de soi des personnes. Ils créent ou consolident à la fois leurs réseaux de solidarité et leurs capacités d’agir sur les problèmes rencontrés.

Regard sur le livre 

Tout au long de l’ouvrage, Barreto, fidèle à son principe, fait référence à la fois au bon sens de la sagesse populaire et à des modèles théoriques. Les nombreuses citations dont des proverbes, histoires vécues, paraboles agrémentent le propos et nous éloignent d’un écrit scientifique. La TCSI se rapporte à une manière d’envisager les problèmes et leur résolution qui fait écho à des pratiques d’éducation populaire et de promotion de la santé. Néanmoins, la place laissée à une expression plus spirituelle et à des pratiques ritualisées (chants de fraternité, prières, phrases revenant comme des leitmotivs*…) est moins habituelle dans notre culture professionnelle et peut poser question. Enfin, nous ne passerons pas sous silence certaines positions doctrinaires apparaissant en filigrane à quelques endroits du livre (notamment sur la question de l’avortement), qui entrent en décalage avec un mouvement qui se veut progressiste. 

* Ex : Quand la bouche se tait, les organes parlent et quand la bouche parle, les organes guérissent

Outils pédagothèque

Centre de documentation de Cultures&Santé : Fermeture annuelle

avertissement-iconeLe centre de documentation de Cultures&Santé sera fermé du lundi 25 décembre 2017 au vendredi 5 janvier 2018  

Réouverture le lundi 8 janvier 2018

Bonnes Fêtes de fin d'année

 

Infos pratiques

Heures d'ouverture

Le centre de documentation est ouvert le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 9h30 à 16h30
ou sur rendez-vous au 02/558 88 11
ou cdoc@cultures-sante.be

Fermé le jeudi

Cultures&Santé asbl
148 Rue d’Anderlecht
B-1000 Bruxelles

Location/caution

Ouvrages
Location : 0,50 €/3 semaines
        
Livres jeunesses
Location  gratuite/3 semaines
Caution 10 € le livre
        
Outils pédagogiques
Location gratuite/2 semaines
Caution entre 5 et 100 €/l'unité
        
 Matériel 3D
 Location entre 2 et 5 €/1 semaine
 Caution entre 5 et 50 €/l'unité