En juin 2013, la Fondation Roi Baudouin publiait un petit rapport de recherche qui a attiré toute notre attention, compte tenu des liens que l’on peut y faire avec la nécessité d’activer des leviers pour réduire dès la petite enfance les inégalités sociales de santé.

Ce rapport se base sur une série d’interviews réalisés par l’ULg auprès de 44 parents (essentiellement des mamans) résidant en Wallonie ou à Bruxelles et vivant des situations de précarité et d’isolement qui ont notamment un impact négatif sur leur santé et celle de leurs enfants. Ces entretiens avaient pour objectif de recueillir le regard et les attentes de ces familles en ce qui concerne les structures d’accueil et d’éducation de leurs enfants âgés entre 0 et 6 ans : services périnataux, consultations pour enfants de l’ONE, milieux d’accueil pour 0-3 ans, école maternelle, accueil temps libre.

Dans les paroles recueillies, certains constats peuvent être posés pour chacune des structures recourues ou non. Voici quelques éléments que nous aurons retenus :
-    Le suivi de grossesse : la majorité des mamans ont été suivies régulièrement même si un sentiment d’isolement est souvent présent chez elles.
-    La consultation pour enfants : la visite du travailleur médico-social est diversement accueillie parmi les parents, elle est parfois vécue comme une intrusion ou comme une menace. La plupart des participants à l’enquête se disent satisfaits de la consultation ONE. Dans les situations les plus précaires, les parents ne vont pas vers les services mais ce sont les services qui viennent à eux.
-    Les milieux d’accueil de 0-3 ans : la majorité des participants n’ont jamais eu recours à des crèches ou à des haltes accueils. Et quand il y a recours, ce sont souvent des circonstances qui amènent à le faire (ex : suivre une formation, faire les papiers, s’accorder un temps libre). De nombreux freins au recours sont cités comme l’offre insuffisante, la barrière financière, des représentations culturelles qui amènent à un sentiment de perte de contrôle ou d’insécurité, les difficultés de communication... Ces lieux ne sont pas toujours directement perçus comme bénéfiques à la socialisation et à l’éducation.
-    L’école maternelle : à ce niveau-là le taux de fréquentation est maximal. La maternelle est souvent la première séparation entre la mère et l’enfant. La communication avec l’enseignant demeure superficielle et le dialogue nécessaire à la coéducation n’est pas facile à établir.
-    L’accueil extrascolaire : l’offre est extrêmement peu utilisée.

Pour que ces parents puissent bénéficier pleinement de toutes ces offres, un travail important est à faire sur différents points. Cela commence par le droit pour tous à une place dans les structures d’accueil. C’est aussi créer des espaces-temps de rencontres et d’échanges oraux (professionnels – parents) qui permettent, outre une socialisation, d’informer et de prendre connaissances des réalités, des demandes, des préoccupations et des points de vue des familles. Une formation des professionnels dans ce domaine (communication, posture prenant en compte l’identité parentale, écoute…) est cruciale dans cette optique. Enfin, l’accès équitable à ces lieux passe aussi par la mise à disposition proactive d’informations de première main et par l’élaboration d’outils de communication adaptés à ces contextes.

L’amélioration du recours à ces structures ainsi que de leur qualité est un enjeu fondamental dans une perspective de réduction des inégalités sociales de santé. En effet, la période de la petite enfance est déterminante pour la santé de la personne tout au long de sa vie et la fréquentation de ces lieux aurait, selon des recherches scientifiques, l’effet le plus bénéfique sur les familles les plus précarisées.

Document en ligne : http://www.kbs-frb.be/publication.aspx?id=306176&langtype=2060  

Outils pédagothèque

anniversaire2

Infos pratiques

Heures d'ouverture

Le centre de documentation est ouvert le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 9h30 à 16h30
ou sur rendez-vous au 02/558 88 11
ou cdoc@cultures-sante.be

Fermé le jeudi

Cultures&Santé asbl
148 Rue d’Anderlecht
B-1000 Bruxelles

Location/caution

Ouvrages
Location : 0,50 €/3 semaines
        
Livres jeunesses
Location  gratuite/3 semaines
Caution 10 € le livre
        
Outils pédagogiques
Location gratuite/2 semaines
Caution entre 5 et 100 €/l'unité
        
 Matériel 3D
 Location entre 2 et 5 €/1 semaine
 Caution entre 5 et 50 €/l'unité